Des familles en attente de relogement

Il y a quelques annĂ©es, en dĂ©cembre 2011, le bailleur social SCIC-Habitat RhĂ´ne-Alpes Ă©tait venu annoncer aux habitants de Jean-Pain le projet de dĂ©molition-reconstruction de leurs bâtiments. Depuis 2013, le relogement des habitants s’est rĂ©alisĂ© progressivement, en lien avec les bailleurs et la municipalitĂ©. En parallèle, une association de locataires s’est constituĂ©e en 2012, accompagnĂ©e par Marie MĂ©nager, salariĂ©e de la ConfĂ©dĂ©ration Nationale du Logement. Leurs principaux objectifs sont de dĂ©fendre de bonnes conditions de relogement et de promouvoir la solidaritĂ© entre habitants. 

A l’heure actuelle, au printemps 2015, quatre familles vivent encore dans leurs appartements Ă  Jean-Pain, en attente de relogement. Les montĂ©es d’immeubles se sont vidĂ©es autour d’elles ; et les travaux de construction dĂ©butent juste Ă  cĂ´tĂ©. 

« La voix des gens » est allĂ©e discuter avec deux habitants qui font part des problèmes rencontrĂ©s dans cette situation : poussière due aux travaux, humiditĂ©, rĂ©partition des charges, squats, etc. Ils expriment chacun leur ressenti qui oscille entre une certaine sĂ©rĂ©nité et un sentiment d’ĂŞtre dĂ©laissĂ©, tels les « derniers survivants du boulevard Joliot Currie ». Dans ce contexte, les habitants Ă©voquent un dĂ©ficit de communication avec la SCIC Habitat RhĂ´ne-Alpes. 

Ces tĂ©moignages interpellent aussi sur les difficultĂ©s pour trouver un logement adaptĂ© pour des familles qui combinent certains critères tels que de grandes typologies d’appartements (F4, F5), la nĂ©cessité d’un ascenseur, un accès handicapĂ©, une desserte en transports en commun Ă  proximitĂ©, etc. 

RĂ©alisation : GĂ©raldine Jacquier, Carole Locar